Recyclage textile

Face à la prise de conscience croissante des enjeux environnementaux, l’industrie de la mode cherche à innover pour favoriser le recyclage et réduire les déchets textiles. C’est dans ce contexte qu’intervient CETIA, une entreprise soutenue par la région Nouvelle-Aquitaine et la Chambre de Commerce et d’Industrie de Bayonne Pays Basque. Grâce à plusieurs technologies de pointe, CETIA entend automatiser et optimiser tout le processus de recyclage, depuis l’identification des produits grâce à l’intelligence artificielle jusqu’à leur transformation en nouvelles ressources durables.

Des investissements technologiques conséquents pour accélérer le recyclage textile

Lancée en décembre 2021 avec un budget de départ de 1,5 million d’euros pour les équipements technologiques, CETIA se positionne comme un acteur clef de la transition vers une économie circulaire dans l’industrie de la mode.

  • Une chaîne de démantèlement et tri automatisée pour gagner en efficacité
  • L’utilisation de l’intelligence artificielle pour identifier les modèles et faciliter leur traitement
  • La mise en place d’une cellule de séparation tige/semelle pour traiter les chaussures usagées

L’objectif est simple : rendre chaque étape du recyclage plus compétitive en termes de coûts et d’efficacité, pour inciter les marques et les consommateurs à privilégier des solutions durables.

L’identification automatisée des produits grâce à l’intelligence artificielle : ID Shoes

Parmi les innovations notables de CETIA, le programme ID Shoes est particulièrement prometteur. Ce dernier utilise une base de données regroupant divers modèles commercialisés, ce qui permet de reconnaître automatiquement les chaussures et d’orienter leur traitement en fin de vie.

  • Une meilleure traçabilité des matériaux utilisés et des options de recyclage
  • Un gain de temps dans le processus de tri et de démantèlement
  • La possibilité de créer un véritable « passeport produit » pour chaque modèle de chaussure

ID Shoes constitue ainsi une avancée majeure dans la transition vers une industrie de la mode plus respectueuse de l’environnement, en facilitant le recyclage et la valorisation des matériaux.

Le projet RE_SHOES : automatiser et optimiser le démantèlement des chaussures

Un autre projet phare de CETIA, RE_SHOES, vise à utiliser la robotique et l’automatisation pour faciliter et accélérer le démantèlement des chaussures en fin de vie. Pour cela, quatre technologies spécifiques sont intégrées :

  • Une cellule de séparation de la tige et de la semelle
  • Une cellule de découpe du modèle
  • Une cellule d’élimination des impuretés pour les semelles
  • Une cellule de détection des matériaux utilisés dans la composition des semelles, afin de faciliter leur tri

Avec ces innovations technologiques, CETIA espère non seulement améliorer l’efficacité du processus, mais également encourager les marques et designers à concevoir dès le départ des produits pensés pour le recyclage.

L’importance de considérer le cycle de vie complet des produits

Pour favoriser une véritable économie circulaire dans la mode, il est essentiel que tous les acteurs prennent en compte non seulement la production et la consommation, mais aussi la fin de vie des produits.

En misant sur l’automatisation, l’intelligence artificielle et la robotique, CETIA entend contribuer au développement d’une industrie du recyclage compétitive en Europe. Ainsi, elle accompagne les entreprises dans leurs démarches de transition vers un modèle plus durable, conforme aux nouvelles exigences légales telles que la loi AGEC, qui interdit la destruction des invendus et encourage le recyclage.

Vers une future révolution industrielle dans la mode ?

Les initiatives comme celles de CETIA illustrent bien la capacité d’innovation et le potentiel de transformation de l’industrie de la mode face aux défis écologiques. En développant des technologies toujours plus performantes, adaptées aux besoins de l’industrie et répondant aux préoccupations environnementales, les entreprises impliquées dans le secteur du recyclage textile pourraient bien participer à une véritable révolution industrielle au sein de la mode.

By Martine